L’écrivain Kamel Daoud, au Lectorat de français, le vendredi 22 mai 2015

afis-web

Nous vous invitons à participer à une rencontre avec l’écrivain algérien d’expression française, Kamel Daoud, le vendredi 22 mai 2015, à 10 heures, au Lectorat de français de l’Université de Bucarest (5/7 rue Edgar Quinet, salle 402). Cette rencontre, organisée par le Département de langue et de littérature françaises de l’Université de Bucarest, l’Institut français de Bucarest, l’AUF et le Lectorat de Français, portera en grande partie sur son roman Meursault, contre-enquête (Actes Sud) paru en 2014. 

Meursault, contre-enquête est bien connu parmi les étudiants francophones de l’Université de Bucarest. Certains d’entre eux en ont traduit quelques pages en roumain, dans le cadre du concours de traduction « Mot à monde ». D’autres étudiants l’ont attentivement lu et ont décidé de faire de lui le Choix roumain de la Liste Goncourt, en 2014. La rencontre du 22 mai sera modérée par Laura Dumitrescu, Présidente du jury bucarestois du Choix roumain de la Liste Goncourt, et par Frédéric Bonnor, lecteur de français.

Réflexion sur l’identité algérienne contemporaine, le livre de Kamel Daoud est écrit en miroir du célèbre roman d’Albert Camus L’Etranger (1942). Le sujet suscitera donc, sans nul doute, l’intérêt des étudiants. Meursault, contre-enquête a reçu le Prix François-Mauriac 2014, le Prix des cinq continents de la Francophonie 2014, c’est aussi le Choix roumain de la Liste Goncourt 2014 et, plus récemment, il a reçu le Prix Goncourt du premier roman 2015. D’ici quelques semaines, ils paraîtra en roumain aux éditions « IBU Publishing » sous le titre « Cazul Meursault, contraanchetă ».

Rejoignez notre événement Facebook :

https://www.facebook.com/events/469388003221014/

Né en 1970 à Mostaganem (300 km à l’ouest d’Alger), Kamel Daoud a suivi des études de lettres françaises après un bac en mathématiques. Il est journaliste au Quotidien d’Oran – troisième quotidien national francophone d’Algérie –, où il a longtemps été rédacteur en chef et où il tient depuis douze ans la chronique quotidienne la plus lue d’Algérie. Ses articles sont régulièrement repris par la presse française (Libération, Le Monde, Courrier international…). Il vit à Oran.Il est l’auteur de plusieurs récits dont certains ont été réunis dans le recueil Le Minotaure 504 (Sabine Wespieser éditeur, 2011) – initialement paru à Alger sous le titre La Préface du nègre (éditions barzakh, 2008) et distingué par le Prix Mohammed Dib du meilleur recueil de nouvelles en 2008. Traduit en allemand et en italien, salué par la critique française, Le Minotaure 504 figurait sur la sélection finale du prix Wepler et sur celle du Goncourt de la nouvelle 2011.Meursault, contre-enquête, publié en Algérie par les éditions barzakh et en France par Actes Sud, est le premier roman de Kamel Daoud.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s