Activités CRU – Lectorat français de Bucarest

 

INVITATION

Nous avons l’honneur et le plaisir de vous inviter à prendre part aux Journées de la francophonie déroulées à la Faculté des Langues et des Littératures Etrangères de l’Université de Bucarest, organisées par le Centre de Réussite Universitaire de notre université en coopération avec l’Institut français de Roumanie, par l’entremise du Lectorat de français.

Programme :

Lundi, 20 mars 2017, 12h-14h, Pique-nique poétique – « Haikunoi » Casa Universitarilor, str. Dionisie Lupu
Mardi, 21 mars, 10h-14h Miroir des Signes et des Sens. Rencontre des étudiants – traducteurs/créateurs avec les auteurs: l’artiste Cristian Gafitescu, Iasi.

Atelier d’écriture.

Salle 402/404, Lectorat de français/siège du CRU-UB
Du 20 au 31 mars Imaginaires francophones. Signes et sens. Café artistique.

Exposition Image – Texte.

Concours de photo +texte + traduction «Lectures parallèles» : Les œuvres de Maria Baciu, Miron Radu Paraschivescu.

 

FLLS, siège du CRU
la semaine 20 – 25 mars 2017 Les voix de la francophonie: élèves des Collèges Nationaux « Gh. Sincai » et étudiants de FLLS – rencontres Salle de Lectures de la Faculté des Lettres

Sonia Berbinski

Maître de Conférences

Faculté des Langues et des Littératures Etrangères

Responsable du Centre de Réussite Universitaire de l’Université de Bucarest

 

Le Centre de Réussite Universitaire de l’Université de Bucarest et le Lectorat de français de l’Université de Bucarest vous invitent à participer à une rencontre avec l’artiste Cristian Gafițescu qui a fait de la coquille d’œuf une œuvre d’art.

oeuf

La sculpture en œuf s’accompagne de sa passion pour l’art de la photo. La manifestation aura lieu mardi, 21 mars 2017 à partir de 10h00 à la Faculté des Langues et des Littératures Etrangères, salle 402. Cette activité se veut transdisciplinaire car les photos des sculptures seront les sources d’inspiration pour les étudiants coordonnés par Virgile Prod’Homme, Lecteur français à FLLS et par Sonia Berbinski, Maître de Conférences pour créer des textes.

Public: Toute personne intéressée de l’activité ;

Invité : Ing. Cristian Gafitescu

gafitescu

«Lectures parallèles»

Concours de traduction – Les œuvres de Maria Baciu – Zodiac cu…otravuri, Miron Radu Paraschivescu – Cântice Tiganesti, Marin Sorescu – Singur printre poeti (parodii).

Le Centre de Réussite Universitaire de l’Université de Bucarest, le Département de français et le Lectorat de français de l’Université de Bucarest vous invitent à participer au lancement du Concours de traductions littéraires – Du pamphlet à la traduction qui prendra fin le 27 mai 2017. A part le travail proprement dit de traduction, notre intérêt est de stimuler les étudiants-traducteurs à réfléchir sur les difficultés rencontrées dans le processus de recomposition du sens dans le passage de la LD (langue de départ) à la LA (langue d’arrivée ou langue cible).

« Traduire, c’est tout d’abord savoir lire, en préparant ainsi les conditions pour la retraduction et la relecture du texte dans LA. Par ses caractéristiques, comme celle d’extraire ses effets de sens de l’exploitation du figement et du défigement (parmi d’autres stratégies), le texte pamphlétaire amène le traducteur devant une série d’obstacles tant au niveau de la lecture qu’à celui de la traduction et de la relecture. Il ne pourra les franchir que grâce à une bonne compréhension et interprétation du matériel à traduire. » (Sonia Berbinski, « La fidélité infidèle : le défigement dans l’écriture pamphlétaire », in Mohammed Jadir et Jean-René Ladmiral, L’expérience de traduire, Honoré Champion, France).

 

La manifestation aura lieu mardi, 21 mars 2017 à partir de 10h00 à la Faculté des Langues et des Littératures Etrangères, salle 402. A cette occasion sera présenté le calendrier du concours.

O vrăjitoare! O teroristă! O…aia! chinezii nu o suportă! Egiptenii,nu! Grecii,la fel! Noi, adică, de ce am suporta-o?…

 

Une sorcière ! Une terroriste ! Une…quelque chose ! Les Chinois ne le supportent pas ! Les Égyptiennes, non plus ! Les Grecs aussi ! En d’autres termes, pourquoi le supporterions-nous ?

 

 

 

 

 

 

 

Ma chère soeur, je vous…je…moi…

Je vous prierais, ben…quoi…

Jusqu’au printemps me prêter…

Je n’ai pas!

Un seul grain! Mille, vous en avez.

Je n’en ai pas!

 

– Surioară dragă, am…

Am venit să-mi dai şi mie…

Pân’ la primăvară…

– N-am.

– …un grăunte… ai o mie.

– N-am.

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s