Concours de traduction : »L’autre qu’on adorait » – Catherine Cusset – Choix Goncourt roumain

cusset_concours_1

Le Département de langue et littérature françaises de l’Université de Bucarest, en partenariat avec l’Institut français de Roumanie,  le Lectorat de français de l’Université de Bucarest  et le CRU AUF de l’Université de Bucarest vous invitent à participer à un concours de traduction d’un extrait de l’ouvrage « L’autre qu’on adorait » de Catherine Cusset (Choix Goncourt roumain 2016) .

Les 3 prix :

Premier prix : 500 LEI en bon d’achat à la librairie française Kyralina

Deuxième prix : 300 LEI en bon d’achat à la librairie française Kyralina

Troisième prix : 200 LEI en bon d’achat à la librairie française Kyralina

Les inscriptions ont lieu au Lectorat de français du 5 avril au 5 mai et les traductions sont à remettre jusqu’au 5 mai.

Pour toutes informations supplémentaires, vous pouvez consulter le règlement et le passage choisi (le livre est à consulter au Lectorat de français):

CONCOURS Lautrequonadorait(règlement étudiants)_2017

CONCOURS DE TRADUCTIONS_l’autrequonadorait

Rencontre-dédicaces avec In Koli Bofane – Librairie française Kyralina – 29 mars – 19h

 

17426313_1254365738011632_1830383618922024495_n

Rencontre-dédicaces avec In Koli Bofane, lauréat du Prix des 5 continents 2015, pour son roman « Congo Inc ». Auteur de « Pourquoi le lion n’est plus le roi des animaux » (Gallimard Jeunesse), lauréat du Prix de la Critique de la Communauté Française de Belgique, il est en Roumanie à l’invitation de l’Institut français de Roumanie, en partenariat avec la Délégation Wallonie – Bruxelles et l’AUF. Ses ouvrages ont été traduits aux USA, en Allemagne, au Brésil, en Corée, en Slovénie. Cette rencontre sera également enregistrée dans le cadre de nos émissions littéraires co-produites avec Radio Romania Internationale. Entrée libre.
http://www.actes-sud.fr/contributeurs/bofane-koli-jean-0

Activités CRU – Lectorat français de Bucarest

 

INVITATION

Nous avons l’honneur et le plaisir de vous inviter à prendre part aux Journées de la francophonie déroulées à la Faculté des Langues et des Littératures Etrangères de l’Université de Bucarest, organisées par le Centre de Réussite Universitaire de notre université en coopération avec l’Institut français de Roumanie, par l’entremise du Lectorat de français.

Programme :

Lundi, 20 mars 2017, 12h-14h, Pique-nique poétique – « Haikunoi » Casa Universitarilor, str. Dionisie Lupu
Mardi, 21 mars, 10h-14h Miroir des Signes et des Sens. Rencontre des étudiants – traducteurs/créateurs avec les auteurs: l’artiste Cristian Gafitescu, Iasi.

Atelier d’écriture.

Salle 402/404, Lectorat de français/siège du CRU-UB
Du 20 au 31 mars Imaginaires francophones. Signes et sens. Café artistique.

Exposition Image – Texte.

Concours de photo +texte + traduction «Lectures parallèles» : Les œuvres de Maria Baciu, Miron Radu Paraschivescu.

 

FLLS, siège du CRU
la semaine 20 – 25 mars 2017 Les voix de la francophonie: élèves des Collèges Nationaux « Gh. Sincai » et étudiants de FLLS – rencontres Salle de Lectures de la Faculté des Lettres

Sonia Berbinski

Maître de Conférences

Faculté des Langues et des Littératures Etrangères

Responsable du Centre de Réussite Universitaire de l’Université de Bucarest

 

Le Centre de Réussite Universitaire de l’Université de Bucarest et le Lectorat de français de l’Université de Bucarest vous invitent à participer à une rencontre avec l’artiste Cristian Gafițescu qui a fait de la coquille d’œuf une œuvre d’art.

oeuf

La sculpture en œuf s’accompagne de sa passion pour l’art de la photo. La manifestation aura lieu mardi, 21 mars 2017 à partir de 10h00 à la Faculté des Langues et des Littératures Etrangères, salle 402. Cette activité se veut transdisciplinaire car les photos des sculptures seront les sources d’inspiration pour les étudiants coordonnés par Virgile Prod’Homme, Lecteur français à FLLS et par Sonia Berbinski, Maître de Conférences pour créer des textes.

Public: Toute personne intéressée de l’activité ;

Invité : Ing. Cristian Gafitescu

gafitescu

«Lectures parallèles»

Concours de traduction – Les œuvres de Maria Baciu – Zodiac cu…otravuri, Miron Radu Paraschivescu – Cântice Tiganesti, Marin Sorescu – Singur printre poeti (parodii).

Le Centre de Réussite Universitaire de l’Université de Bucarest, le Département de français et le Lectorat de français de l’Université de Bucarest vous invitent à participer au lancement du Concours de traductions littéraires – Du pamphlet à la traduction qui prendra fin le 27 mai 2017. A part le travail proprement dit de traduction, notre intérêt est de stimuler les étudiants-traducteurs à réfléchir sur les difficultés rencontrées dans le processus de recomposition du sens dans le passage de la LD (langue de départ) à la LA (langue d’arrivée ou langue cible).

« Traduire, c’est tout d’abord savoir lire, en préparant ainsi les conditions pour la retraduction et la relecture du texte dans LA. Par ses caractéristiques, comme celle d’extraire ses effets de sens de l’exploitation du figement et du défigement (parmi d’autres stratégies), le texte pamphlétaire amène le traducteur devant une série d’obstacles tant au niveau de la lecture qu’à celui de la traduction et de la relecture. Il ne pourra les franchir que grâce à une bonne compréhension et interprétation du matériel à traduire. » (Sonia Berbinski, « La fidélité infidèle : le défigement dans l’écriture pamphlétaire », in Mohammed Jadir et Jean-René Ladmiral, L’expérience de traduire, Honoré Champion, France).

 

La manifestation aura lieu mardi, 21 mars 2017 à partir de 10h00 à la Faculté des Langues et des Littératures Etrangères, salle 402. A cette occasion sera présenté le calendrier du concours.

O vrăjitoare! O teroristă! O…aia! chinezii nu o suportă! Egiptenii,nu! Grecii,la fel! Noi, adică, de ce am suporta-o?…

 

Une sorcière ! Une terroriste ! Une…quelque chose ! Les Chinois ne le supportent pas ! Les Égyptiennes, non plus ! Les Grecs aussi ! En d’autres termes, pourquoi le supporterions-nous ?

 

 

 

 

 

 

 

Ma chère soeur, je vous…je…moi…

Je vous prierais, ben…quoi…

Jusqu’au printemps me prêter…

Je n’ai pas!

Un seul grain! Mille, vous en avez.

Je n’en ai pas!

 

– Surioară dragă, am…

Am venit să-mi dai şi mie…

Pân’ la primăvară…

– N-am.

– …un grăunte… ai o mie.

– N-am.

 

 

 

Concours photo – « Passé composé , présent, futur simple »- 31 mars

schita afis photo 1 2017

Les Lectorats de français UNIBUC et UTCB organisent en partenariat avec l’Institut français de Roumanie, un concours photo autour du passé, présent et futur de la ville de Bucarest.

De 12h à 18h, des étudiants francophones d’UNIBUC et UTCB vont avoir une formation à la photo (avec appareil ou téléphone portable) par un photographe professionnel (Vlad Eftenie), puis ils devront effectuer un parcours dans la ville (départ et retour à l’Institut français de Bucarest) et choisir la meilleure photo avec une légende en lien avec les mots de la Francophonie ( http://www.dismoidixmots.culture.fr/ressources/depliant-2016-2017).

Le premier prix sera un appareil photo numérique.

Les étudiants francophones d’UNIBUC peuvent s’inscrire jusqu’au 25 mars à l’adresse suivante : virgile.prodhomme@institutfrancais.ro (les dix premiers inscrits participeront pour des raisons logistiques)

 

#Haikunoi 2017 pique-nique poétique – Casa Universitarilor – 20 mars (12h-14h)

17103608_1490139464337892_2584489381929894534_n

Comme chaque année, L’Institut français de Roumanie organise en partenariat avec les Lectorats français de Bucarest et l’Université de Bucarest, un pique-nique poétique à la Casa Universitarilor avec des étudiants francophones de toute la ville de Bucarest, entre 12h et 14h, le lundi 20 avril.
Nous attendons tous les étudiants francophones désireux de partager un moment festif, poétique et qui pourra permettre aussi la connaissance d’autres étudiants.
Vous aurez droit aussi à un buffet gratuit pendant le pique-nique.

Résumé :
Troisième édition de cette manifestation qui consiste à échanger, dans le cadre de la journée internationale de la francophonie, entre 12h et 14h, de courts poèmes de type haïku envoyés sur une page facebook dédiée via un hashtag. L’événement s’est déroulé, en 2016, simultanément dans une soixantaine de lieux dans le pays. Il a rassemblé plus de 4500 personnes. Paris était aussi de la fête, avec le Lycée Louis le Grand. En 2017, d’autres villes ont d’ores et déjà annoncé leur participation que l’on souhaite étendre au-delà de la Roumanie. En roumain, Hai cu noi (Haikunoi) signifie « Viens avec nous ! ». Un moment festif de revendication de sa francophonie !

https://www.facebook.com/events/1456904214344465/

 

 

 

JEUDIdactiques : Le FLE dans une approche interdisciplinaire, le français dans le domaine professionnel

23_fevrier_jeudidactiques

Rencontres professionnelles et étudiantes « Les JeudiDactiques » –  à Bucarest le 23 février 2017 de 10h à 12h- Amphithéâtre Hasdeu (2ème étage) sur la thématiqueLe FLE dans une approche interdisciplinaire,le français dans le domaine professionnel par l’Université de Bucarest et l’IFR en partenariat avec l’Inspection Scolaire de la Ville de Bucarest, le Lectorat de français de l’Université de Bucarest et le Centre de Réussite Universitaire (CRU – AUF) de l’Université de Bucarest, l’ARPF et  l’ARDUF.

Pour vous inscrire, nous vous remercions de bien vouloir remplir le formulaire ci-dessous avant le 19 fevrier 2017 (dans la limite de place disponibles)

Chaque personne inscrite recevra une attestation de participation.

https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSfBOPwqMZsRQfeuo0e7E7-VYQY6GHfaj-BpAADQ2KqO0gSNew/closedform

Thème 1 : L’approche interdisciplinaire pour la formation des élèves 

Le travail en équipe, notamment dans le cadre de projets, doit prendre une place de plus en plus conséquente dans les pratiques d’enseignement.

Quelles réalités recouvrent exactement cette démarche d’équipe. Quelles sont les stratégies pédagogiques ? Quels en sont les enjeux?

Quel est le ressenti des élèves ?  Quel profit en tirent-ils en termes de motivation comme de performances d’apprentissage ?

Thème 2 : L’éducation à l’orientation des élèves 

L’éducation à orientation doit permettre aux élèves dès le collège à construire progressivement, tout au long de leurs études secondaires, une véritable compétence à s’orienter.

Comment amener les élèves à comprendre le monde économique et professionnel, à connaître la diversité des métiers et des formations, à développer leur sens de l’engagement et de l’initiative et à élaborer leur projet d’orientation scolaire et professionnel réfléchi et adapté ?

Une conférence tenue par M. Jean-Philippe Bichaud, Expert technique Intrenational pour l’enseignement professionnel au Ministère roumain de l’éducation avec une présentation d’un projet interdisciplinaire de l’Ecole Centrale par Cecilia Popescu, professeur de français.

Journée d’études Internationale « Langage(s), Discours et Traduction » Quantification/ approximation et GN: les arbres et la forêt – 27 mai -Université de Bucarest

Appel à communications

 Le Département de français de la Faculté des Langues et des Littératures Etrangères de l’Université de Bucarest et le Centre de Réussite Universitaire soutenu par l’Agence universitaire de la Francophonie, en coopération avec le Département des Langues Étrangères Appliquées de la Faculté des Lettres et Langues de l’Université de Poitiers, et en partenariat avec le Lectorat de français et l’Institut français de Roumanie organisent, dans le cadre de ses filières LEA et Traducteurs-Interprètes-Terminologues la Journée d’études Quantification/ approximation et GN : les arbres et la forêt qui aura lieu à l’Université de Bucarest, le 27 mai 2017.

La Journée se propose de réunir des linguistes intéressés par les différents aspects de la quantification et de l’approximation, si ce n’est par l’interface entre les deux problématiques, tant dans la sphère du GN, que par l’intermédiaire de GN (intégrés à des syntagmes adverbiaux à portée émargeant éventuellement le domaine du GN : adverbiaux qui quantifient sur le temps ou sur les événements[1], approximateurs[2] en tous genres, à portée y compris nominale[3]). Nous employons à bon escient le terme de groupe nominal pour ce qu’il a de vague, en référence à l’analyse en constituants immédiats (syntagme déterminant SD à tête fonctionnelle D vs syntagme nominal SN à spécificateur SD).

[1] Adverbes de fréquence (tels de temps en temps, tout le temps, plusieurs fois, maintes fois…) ou adverbes d’habitude (dans l’ensemble…, d’ordinaire, …) etc.

[2] Cf. Mihatsch, Wiltrud, (2010) : « Les approximateurs quantitatifs entre scalarité et non-scalarité », in Langue française, 1 n° 165, pp. 125-153.

[3] Une foule de N, un tas de N…

Merci de télécharger le document ci-dessous pour plus d’informations:

appel-langages-et-traduction-quantification-approximation_je_bucarest_appel-final1